Le Verre Romain Antique

Le verre romain antique avant l'ère actuelle

Selon l'ancien historien romain Pline (23-79 après JC), des marchands phéniciens amarrés sur le fleuve Belus en Syrie découvrirent le verre par accident vers 5000 avant JC. En laissant des marmites sur des blocs de nitrate près de leur feu, les marchands découvrirent que lorsque le nitrate se mettait à fondre se mélangeant au sable, il formait un liquide non-transparent qui ensuite se durcissait pour former du verre. Cependant, les premiers objets en verre, principalement des perles, remontent à environ 3500 avant JC en Mésopotamie. Les matières premières utilisées pour la fabrication du verre furent également utilisées pour fabriquer des émaux sur des pots et des vases. Les marchands et les marins phéniciens plus tard répandirent les techniques de fabrication du verre dans toute la Méditerranée.

La technologie du verre romain ou comment le verre romain était produit

Le verre romain était constitué d'un mélange de deux ingrédients: la silice et la soude. La silice provient en fait du sable qui contient du quartz. Pour faire fondre la silice à basse température, les Romains utilisaient de la soude (du carbonate de sodium). La source de soude au cours de cette période était le natron, un type de sel trouvé dans des lits de lacs asséchés. Le natron était importé d'Égypte d'un endroit qu'on appele aujourd'hui Wadi El Natrun ou la «vallée du natron" en arabe. Les verriers utilisaient également un stabilisant tel que la chaux ou la magnésie. La chaux était le stabilisant primaire et il était naturellement présent dans le sable de plage. Les Romains utilisaient aussi des colorants pour donner au verre une couleur spécifique.

Le processus de production commençait dans de grandes installations qui contenaient de grands fours et des reservoirs géants où le verre fondu était versé. Ces grandes installations distribuaient alors ce verre primaire cassé en petits morceaux à des unités de production plus petites ou des ateliers à travers l'Empire.

ancient roman glass pitcher

Pichet et coupes romaines
Wikimedia Commons CC BY 3.0

Percée dans la verrerie au 1er siècle après JC.

Dans un premier temps, le verre antique romain était principalement utilisé pour faire des vases, des tasses, des cruches et autres récipients contenant des liquides. Le verre était épais, très coloré et pas très translucide. Il avait besoin de beaucoup de polissage. Il était aussi très cher. Seules les personnes riches pouvaient se permettre d'avoir des tasses en verre.

Le 1er siècle après J.C. vit une révolution dans la technologie de production de verre avec l'introduction du soufflage du verre. La technique du soufflage du verre avait été inventée par des artisans syriens de Sidon et de Babylone entre 27 avant JC et 14 après JC. Les Romains copièrent la technique consistant à souffler de l'air dans du verre fondu avec un tube creux pour faire une bulle. Le verre gonflé résultant était plus mince, plus visqueux et plus facile à travailler que le verre de départ plus épais. Les verriers romains utilisaient également la technique du moule de soufflage. Le verre fondu était placé au bout d'un tube creux et était ensuite gonflé pour prendre la forme d'un moule sculpté qui pouvait être en bois ou en métal. Ceci permit la production d'objets en verre à l'échelle industrielle et avec une variété de formes.

Avec la technique du soufflage du verre, le verre devint plus mince, incolore et translucide. Les Romains produisaient le verre à l'échelle industrielle à divers endroits dans l'Empire et le verre devint ainsi moins cher. Le Romain moyen pouvait maintenant se permettre d'acheter du verre. Nous estimons qu'une tasse en verre valait moins d'une sesterce vers la fin du 1er siècle de notre ère. Il y avait différents types de verre et les verres de qualité supérieure restaient très chers. Notons que le meilleur verre était produit par les Syriens et les Phéniciens.

La première fenêtre de verre

Le verre était également utilisé pour fabriquer des carreaux de mosaïque. La technique du soufflage du verre et l'amélioration de la technologie des fours permit la production du verre fondu. La production du verre fondu mena à la production de la première fenêtre en verre. Notons que les maisons romaines ne disposaient pas de fenêtres en verre jusqu'au premier siècle après J.C.. Les maisons avaient des ouvertures avec des volets et très peu de ces ouvertures étaient face à la rue pour des raisons de sécurité. Souvent ces fenêtres n'étaient pas très transparentes, leur objectif principal étant seulement de laisser rentrer la lumière.



Retour de Verre Romain Antique à la Page d'Accueil



Nouveaux Commentaires

Si vous voulez corriger cette page ou tout simplement laisser un commentaire, s'il vous plaît faîtes-le dans la boite ci-dessous.


us flag french flag




roman cuisine cover small



buy ancient roman coins