Thermes romains

Les thermes romains faisaient partie intégrante de la vie romaine. Prendre un bain tous les jours, ou presque tous les jours, était très commun à Rome dans l'antiquité. Dans la Rome antique, les pauvres allaient aux bains publics plusieurs fois par semaine. Par contraste, dans l'Europe du 18e siècle, même les personnes appartenant à l'aristocratie se baignaient rarement.

ancient Greek Baths

Thermes grecs antiques,
Cyrène, Libye

Les origines des thermes romains

Les thermes romains suivaient la tradition de la Grèce antique. Les Grecs de l'antiquité avaient des thermes qui étaient taillés dans la roche et construits sur des sources naturelles d'eaux chaudes. Les gens croyaient alors que ces sources avaient des pouvoirs de guérison et ils laissaient même des offrandes aux dieux de l'antiquité. Les bains Grecs avaient des baignoires et des niches taillées dans la roche où les baigneurs laissaient leurs vêtements (voir image à droite). Ces bains était magnifiquement décorés et certains ont été retrouvés contenant de belles mosaïques.

Comment les Romains de l'antiquité se baignaient

Pour la plupart des Romains, prendre son bain se faisait en public. Seuls les très riches pouvaient se permettre d'avoir leurs propres installations dans leurs villas. La plupart des Romains allaient aux thermes pour se baigner et ces thermes étaient similaires aux saunas et hammams d'aujourd'hui.

Une autre différence par rapport aux saunas et spas modernes: ces saunas ou thermes étaient des lieux où les Romains socialisaient, traitaient des affaires, faisaient la cour aux femmes ou tout simplement se détendaient. En d'autres mots, les bains publics faisaient partie intégrante de la vie romaine.

Les gens se baignaient non seulement pour l'hygiène corporelle mais aussi pour les bienfaits pour la santé associés à ces bains. Le complexe thermal construit sur une source naturelle d'eau chaude était utilisé pour guérir des maladies ou pour soulager de la douleur. Par exemple, les personnes qui souffraient d'arthrite ou les gens qui voulaient perdre du poids ou même les gens avec une gueule de bois après avoir bu trop de vin la veille allaient dans ces anciens saunas romains!

Comment les bains romains étaient construits

Baths of Caracalla Lawrence Alma Tadema

Baths of Caracalla
by Lawrence Alma Tadema

Les Romains copièrent les Grecs, mais améliorèrent considérablement la construction des bains publics. Au 4ème siècle après J.C. la ville de Rome avait près de 1.000 bains publics! Des thermes étaient également construits dans les forts de l'armée. A l'origine la plupart des bains publics étaient construits sur des sources naturelles d'eaux chaudes ou des bassins de marée. Mais avec l'introduction des aqueducs, les Romains en construisirent partout. L'eau qui provenait des aqueducs était ensuite chauffée. Il y avait deux sortes de thermes romains: les thermae qui étaient de grands bains publics et le balneum qui était de beaucoup plus petite taille. Les thermae étaient détenus par l'Etat tandis que le balneum étaient généralement privés. Pour les deux sortes de thermes les Romains devaient payer un petit supplément pour l'entrée. Les Thermes de Dioclétien construits autour de 300 après J.C. et qui pouvaient contenir jusqu'à 3.000 baigneurs à la fois et les thermes de Caracalla construits autour de 215 après J.C. faisaient partie des plus grands bains publics jamais construits par l'État romain (voir tableau à gauche: Les Thermes de Caracalla par Lawrence Alma -Tadema).

A quoi les thermes romains ressemblaient et comment ils fonctionnaient

Les thermes romains avaient une grande façade symétrique et beaucoup d'entrées, généralement trois. Il y avait une entrée pour les hommes, une autre pour les femmes et une autre pour les esclaves qui travaillaient à l'intérieur. Il y avait souvent une cour intérieure ouverte appelée la palaestra qui était entourée de belles colonnades et qui était utilisée pour l'exercice ou pour la nage (la palaestra avait parfois une piscine) .

Comme nous l'avons souligné précédemment, les bains publics pouvaient varier en taille (il y avait les grands thermae et le balnea plus petit). Les décorations aussi pouvaient varier et aller du simple au très élaboré. Lorsque un Romain rentrait dans un bain public romain, il passait d'une pièce à l'autre et était exposé à des températures qui augmentaient progressivement. Il commençait à partir du apodyterium qui était une sorte de vestiaire. Ensuite, il entrait dans le frigidarium qui contenait de l'eau froide. Puis il allait au tepidarium qui était une pièce plus chaude, puis au caldarium qui était une chambre très chaude. Certains bains publics avaient également un laconium qui était une chambre pour se reposer.

En-dessous des salles chaudes, il y avait un plancher creux où le feu brûlait. A l'intérieur du caldarium il y avait aussi des piscines avec de l'eau froide utilisée par les baigneurs afin de se rafraichir. Après le caldarium le baigneur revenait au tepidarium pour un massage et pour se laver.

Mais on ne se lavait pas en allant à la douche mais en se grattant la peau avec un métal. Les Romains recouvraient leur corps d'huile (pendant le massage), puis se grattaient la peau avec un métal.

Les bains publics avaient souvent de grandes bibliothèques ou les Romains allaient lire et des pièces qui servaient de la nourriture. L'illustration ci-dessous montre l'ornement de la bibliothèque des Thermes de Trajan. Il y avait même des petits magasins qui vendrait des parfums (utilisés après le grattage de la peau). Il y avait également des salles qui fonctionnaient comme des gymnases.

bibliotheque thermes trajan thermes trajan ruines
Bibliothèque des Thermes de Trajan - Illustration.
The Ancient City, Connolly, Hazel
Les Thermes de Trajan - Ruines du bâtiment
qui contenait la bibliothèque.

Les thermes romains avaient des décorations magnifiques. A l'intérieur, il y avait beaucoup de belles statues et de fontaines. Les planchers et les murs étaient souvent recouverts de marbre et de belles mosaïques (par exemple des arbres ou des animaux). Ils avaient aussi des dômes peints en bleu pour ressembler au ciel.

La séparation des hommes et des femmes

A l'origine les bains publics séparaient les hommes des femmes. Au cours de la République, un mur séparait la section des hommes de celle des femmes, la section des femmes étant généralement plus petite. Durant l'Empire, les bains publics étaient mixtes. Certains associent cela au déclin de Rome qui est également associé à la décadence morale de l'Empire romain. Il est dit, mais pas confirmé que l'empereur Hadrien interdit les maisons de bain mixtes, mais que l'interdiction ne dura pas longtemps après sa mort.

Disparition

La plupart des bains publics romains fonctionnèrent jusqu'à l'invasion des Goths au début du 6ème siècle après J.C. qui conduisit aussi à la destruction des aqueducs et la destruction des installations.

Où vous pouvez visiter des thermes grecs et romains
Il y a beaucoup d'endroits où vous pouvez réellement voir les ruines de thermes romains. Ci-dessous trouvez une liste des lieux et quelques informations sur les thermes. Nous ajouterons à la liste à l'avenir:
  • Bains dans le complexe du palais de Knossos, Crète, Grèce. Construit autour de 2.500 avant J.C..
  • Baignoires albâtre, Akrotiri, Santorin. Construit autour de 2.500 avant J.C..
  • Serangeum, Grèce. Construit sur des sources chaudes, les Grecs taillèrent des chambres de bains dans la colline. Les chambres avaient de belles mosaïques sur le sol.
  • Thermes de Dioclétien, Rome, Italie. Les Thermes de Dioclétien étaient les plus grands thermes jamais construit à Rome. Il ont été construits entre 298 et 306 après J.C. par l'empereur Maximien en l'honneur de l'empereur Dioclétien et on peut encore les voir aujourd'hui à Rome.
  • Thermes de Trajan , Rome, Italie. Construit en 104 après J.C. par l'empereur Trajan et utilisé jusqu'au début du 5ème siècle jusqu'à l'invasion des Goths. Ces bains publics étaient énormes (environ 200 mètres sur 300 mètres) et étaient utilisés tous les jours par des milliers de citoyens romains. Les vestiges des thermes sont encore visibles aujourd'hui à Rome.
  • Thermes de Caracalla, Rome, Italie. Construit autour de 215 après J.C. par l'empereur Caracalla. Les bains étaient libres d'utilisation et contenaient beaucoup de belles statues que l'on peut encore admirer aujourd'hui au Musée Archéologique National de Naples (le Taureau Farnèse et Hercule Farnèse). Le site peut également être visité à Rome.
  • Thermes d'Agrippa, Rome, Italie. Construit autour de 20 avant J.C.. Quelques ruines peuvent être vues encore à Rome.
  • Les bains de la banlieue, Pompéi. Construit autour de 100-50 avant J.C., ces bains ont bien été conservés et peuvent être vus encore aujourd'hui à Pompéi.
  • Bains de Pouzzoles, Pozzuoli, Italie. Quelques ruines sont encore visibles à Pozzuoli.
  • Trèves, Allemagne. Trèves est le troisième plus grand établissement de bains romains conservés en Europe.
  • Varna, Bulgarie. Construit au 2èmesiècle de notre ère. Les ruines sont considérées comme le 4ème plus grands thermes romains en Europe.
  • Bath, Angleterre. Construit autour de 100 après J.-C. sur des gisement naturels.
  • Strumica, ARYM. Strumica a des ruines de bains romains qui sont en relativement bon état.
  • Carnuntum , Autriche.
  • Ankara, Turquie. Les bains d'Ankara ont été construits au 3ème siècle après J.C. par l'empereur Caracalla.
D'autres thermes romains se trouvent en Algérie, en Bulgarie, en France, en Allemagne, en Hongrie, en Israël, en Italie , au Liban, en Libye, aux Pays-Bas, au Portugal, en Roumanie, en Espagne, en Tunisie et au Royaume-Uni.

REFERENCES

  • Bathing in the Roman World 1st Edition (Fikret Yegül, Cambridge University Press, 2009)
  • The Story of Roman Bath (Patricia Southern, Amberley Publishing, 2013)

THEMES SIMILAIRES


Retour de Thermes Romains à la Page d'Accueil


Nouveaux Commentaires

Si vous voulez corriger cette page ou tout simplement laisser un commentaire, s'il vous plaît faîtes-le dans la boite ci-dessous.