Les Moulins Romains


Les moulins romains de l'époque antique servaient principalement à piler du grain et à moudre de la farine mais aussi à écraser du minerai, scier du bois et des pierres. Ces moulins utilisaient l'énergie humaine, animale, hydraulique et même éolienne. La mola asinaria qui remonte à 200-300 avant J.C. était un broyeur rotatif entraîné par des chevaux, ânes ou des mulets aux yeux bandés. Parfois, il était entraîné par des esclaves. Il avait un axe horizontal relié à une barre verticale elle même reliée à une grosse pierre (la pierre supérieure). Il y avait une autre pierre (la pierre inférieure) en-dessous de la pierre supérieure qui était ancrée au sol et qui avait généralement une forme conique. La pierre utilisée était souvent de la lave durcie en raison de sa resistance. La mola asinaria était principalement utilisée pour moudre de la farine et du maïs.

Le moulin romain avait été développé au début de l'Empire. Il y avait différents types de moulins à eau qui utilisaient différents types de roues hydrauliques. Il y avait trois types de roues hydrauliques verticales: la roue à aubes (l’eau passe par-dessous), la roue de poitrine (l’eau passe au milieu), la roue à augets (l’eau passe par-dessus). La roue à augets était la roue la plus efficace et générait le plus de puissance, tandis que la roue à aubes qui utilisait habituellement le courant d'une rivière générait moins de puissance. Il y avait aussi la roue horizontale. Souvent, les moulins à eau utilisent la puissance de l'eau d'un aqueduc à proximité. L'eau de l'aqueduc était redirigée vers la roue à haute vitesse grâce à un système de réservoirs et de tuyaux.

Exemples de moulins romains

L'aqueduc et les moulins de Barbegal en France constituent un exemple impressionnant de technologie romaine. L'eau de l'aqueduc coulait sur une voie pentue étroite longue de 19 mètres et alimentait pas moins de 16 roues. On estime que la capacité de broyage de grain du complexe de Barbegal était entre 2,4 à 3,2 tonnes par heure!

Les moulins de Barbegal furent construits vers la fin du 1er siècle après J.C. et exploités jusqu'à la fin du 3ème siècle. On estime que des centaines de personnes travaillaient dans le complexe et que le complexe produisait suffisamment de farine par jour pour alimenter de 20000 à 40000 habitants. Il est à noter que le complexe de Barbegal utilisait des roues à augets qui généraient le plus de puissance.

Les moulins à eau étaient principalement utilisés pour moudre des céréales mais aussi pour écraser du minerai. Beaucoup de mines avaient des moulins à eau et des aqueducs construits à leur proximité. Les aqueducs étaient parfois très longs et pouvaient fournir de l'eau provenant de rivières lointaines. L'eau était recueillie dans de grands réservoirs. Les mineurs localisaient les veines de minéraux sur la surface, puis utilisaient une méthode d'abattage hydraulique (lessivage du sol à grande échelle) en libérant un flux puissant d'eau provenant des réservoirs. Le flux puissant pouvait également être utilisé pour alimenter des moulins à eau. Par exemple, on estime que les mines de Dolaucothi avaient des moulins à eau à proximité qui servaient à broyer le minerai recueilli par les mineurs.



Retour de Moulins Romains à la Page d'Accueil

us flag french flag




roman cuisine cover small



buy ancient roman coins