Le droit pénal romain et les peines romaines

Le droit pénal romain était un peu - ou plutôt beaucoup plus - sévère que le droit pénal dans la plupart des sociétés occidentales aujourd'hui. Lorsque l'on évoque les peines à l'époque romaine, on s'imagine des criminels étant crucifiés ou dévorés par des lions dans le Colisée.

Châtiment pour les esclaves

En fait les peines variaient en fonction de la position d'une personne dans la société. Les esclaves romains n'avaient aucun droit et étaient littéralement considérés comme de la marchandise. Un esclave pouvait être battu pour diverses infractions.

Une autre forme de punition était de marquer le front de l'esclave. Un esclave pouvait également être contraint de porter un morceau de bois autour du cou. Cette forme de punition humiliante était appelée la furca. Un esclave pris en flagrant délit de vol, d'adultère ou de contrefaçon de monnaie pouvait être puni de mort (parfois par crucifixion).

crucified slaves

Esclaves crucifiés dans le film Spartacus (1960)

Notons que l'esclave étant une marchandise, il avait aussi un coût et donc les châtiments corporels ne pouvaient jamais être trop sévères afin de ne pas lui nuire de façon permanente. Souvent les esclaves étaient envoyés dans l'équivalent des camps de travail aujourd'hui (dans certaines dictatures) afin d'y effectuer des tâches telles que faire tourner un moulin ou moudre du blé.

Droit pour les citoyens romains

Les citoyens romains étaient très rarement condamnés à mort. En fait, selon la loi, un citoyen romain ne pouvait être condamné à mort que s'il commettait un acte de trahison ou le parricide. En outre, dans tous les cas un citoyen romain ne pouvait jamais être crucifié.

Il y avait différentes sortes de peines, les peines les plus courantes étant les amendes (damnum). Les pires formes de châtiments étaient l'infamie (ignominia) pour le vol, l'interdiction d'accès au feu et à l'eau, le bannissement de la société romaine (exilium) ce qui signifie qu'un citoyen romain perdait tous ses privilèges et toute sa propriété ou pire encore: l'esclavage (servitus) ou la mort, mais seulement pour trahison ou pour le parricide. Le bannissement pouvait se produire pour des délits tels que la contrefaçon ou le faux témoignage.

Pour le vol, la punition la plus commune pour le citoyen romain était de payer des dommages généralement plusieurs fois la valeur de l'objet volé. Les Romains faisaient en fait la différence entre le vol manifeste et non-manifeste, qui dépendait de la proximité du voleur de la scène du crime, le vol manifeste étant le pire genre de vol. Initialement, la peine pour vol manifeste pouvait être la flagellation, l'esclavage ou même la peine de mort. Plus tard, elle fut changée à payer des dommages-intérêts d'un montant plusieurs fois (généralement quatre fois) la valeur de l'objet volé.

Les peines de mort

Lorsque l'on évoque la peine de mort à l'époque romaine, on s'imagine des personnes étant crucifiées ou alors dévorées par des lions. En fait, il y avait différentes façons d'infliger la mort et elles dépendaient du crime commis. La punition pour trahison au temps de Néron était d'être mis à nu et fouetté à mort.

La punition pour le parricide était d'être jeté dans une rivière. Avant d'être jeté dans la rivière, le criminel avait les yeux bandés, il était déshabillé, fouetté, attaché puis mis dans un sac (parfois un serpent, un chien ou un coq était également placés dans le sac). Parmis les autres moyens d'infliger la mort il y avait: la décapitation, l'étranglement, être jeté du haut d'un bâtiment de grande hauteur / d'une falaise, être enterré vivant, la crucifixion (réservée aux esclaves).

REFERENCES

  • Blood in the Arena: The Spectacle of Roman Power (A. Futrell, University of Texas Press, 2010)
  • Spectacles of Death in Ancient Rome (D. G. Kyle, Routledge, 2001)
  • The Civil Law: Including the Twelve Tables, the Institutes of Gaius, the Rules of Ulpian, the Opinions of Paulus, the Enactments of Justinian, and the Constitutions (S. P. Scott, The Lawbook Exchange, 2001)

THEMES SIMILAIRES



Retour de Les Peines Romaines à la Page d'Accueil


Nouveaux Commentaires

Si vous voulez corriger cette page ou tout simplement laisser un commentaire, s'il vous plaît faîtes-le dans la boite ci-dessous.