Les maison romaines

Les maisons romaines évoquent ces grandes villas avec cour intérieure ou atrium que l'on voit souvent dans les peplums romains. Ce genre de villa s'appelait le domus et seuls les plus riches pouvaient se permettre d'y vivre.

La plupart des citoyens romains vivaient dans de petits appartements appelés des insulae. Ces insulae étaient souvent nauséabonds et à l'étroit car beaucoup de personnes y vivaient. Si vous essayez d'imaginer Rome il y a 2.000 ans, il faut vous imaginer une ville avec plein d'impressionnants bâtiments en marbre comme le Colisée ou les grands temples du Forum. Mais Rome était loin d'être une ville propre et de marbre. A proximité de ces bâtiments impressionnants, il y avait aussi ces insulae puants et surpeuplés. Rome alors ressemblait plus à la ville de Calcutta qu'à la ville de Paris.

L'insula

La ville de Rome était constamment en effervescence. Au rez-de-chaussée des insulae, il y avait des boutiques, des boulangeries, des tavernes, des ateliers, etc qui donnaient sur la rue. Il y avait beaucoup de trafic dans les rues, des carosses attellés à des chevaux ou à des ânes, des gens aussi bien riches que pauvres marchant dans les rues, etc. Les travailleurs ou les propriétaires de ces appartements vivaient au-dessus ou derrière les boutiques. Les insulae pouvaient être très élevés, et compter voire six ou sept étages, très haut pour l'époque. Ils étaient construits avec du bois et de la brique. Parfois ces appartements s'effondraient ou prenaient feu puisqu'ils étaient souvent très mal construits.

insulae illustration

Une illustration d'insulae

Les appartements les plus chers étaient situés aux étages inférieurs, tandis que les appartements situés aux étages supérieurs étaient généralement plus petits, plus encombrés et moins chers à louer. Les appartements des étages inférieurs avaient souvent l'eau courante, des toilettes et le chauffage tandis que les personnes qui vivaient dans les étages supérieurs devaient utiliser les toilettes publiques. Il était interdit de jeter des excréments dans les rues et les gens devaient utiliser les latrinae (toilettes publiques), même si la loi n'était souvent pas respectée. Souvent les rues sentaient horriblement mauvais. Les propriétaires des insulae étaient des gens de la classe supérieure (chevaliers), qui recevaient un loyer de la part de locataires appartenant aux classes inférieures et moyennes (la plèbe).

Le domus

La classe romaine supérieure avait un mode de vie très différent, le genre de style de vie que l'on voit dans les peplums romains. Les Romains riches de la ville ou de la campagne vivaient dans un domus. Le domus était une grande maison avec un atrium ou une cour au milieu. L'atrium constituait la zone de réception. Il avait un impluvium au milieu de l'atrium. L'impluvium était une petite piscine qui recevait l'eau du compluvium situé sur le toit (le compluvium recueillait l'eau de pluie). L'impluvium raffraichissait l'atrium et toute la maison.

L'atrium servait de zone de réception ou de salon (tout comme le salon aujourd'hui). Les aristocrates recevaient leurs clients, faisaient des affaires dans l'atrium. Le domus avait également une cuisine, une salle de bain, des cubuculi (chambres) et un triclinium qui était une sorte de salle à manger où les gens mangeaient couchés sur des canapés inclinés. Pour plus d'informations sur le triclinium, consultez notre page concernant la cuisine de la Rome antique.

roman atrium pompei

Impluvium dans la Maison des Noces d'Argent à Pompéi

Les Romains les plus riches avaient des maisons extrêmement luxueuses avec des sols en marbre, de nombreuses salles à manger, une bibliothèque privée où ils pouvaient passer du temps à lire, une salle de bain privée c'est-à-dire une salle de bains avec un sauna et une piscine. Bien entendu, ces anciennes maisons romaines étaient très propres et avaient des serviteurs. Les Romains les plus riches avaient souvent une maison comparable à la campagne en plus de leur domus dans la ville.

Il est intéressant de noter que les insulae et le domus se situaient souvent dans les mêmes quartiers. Il n'y avait pas de quartiers avec seulement que des maisons de riches comme c'est souvent le cas de nos jours. Les Romains très riches avaient également leur domus à la campagne pour s'éloigner de la saleté de la ville. Vers la fin du 3ème siècle, il y avait environ 1.800 domus et environ 45.000 insulae à Rome, ville qui avait à l'époque une population d'environ 800.000 habitants.

REFERENCES

  • The Houses of Roman Italy, 100 B.C.–A.D. 250: Ritual, Space, and Decoration (John R. Clarke, University of California Press , 1991)
  • Roman Domestic Buildings (Ian M. Barton, Liverpool University Press 1st edition University of Exeter Press - Exeter Studies in History, 1996)
  • Houses, Villas, and Palaces in the Roman World (Alexander G. McKay, Johns Hopkins University Press First Edition, 1998)
  • City: A Story of Roman Planning and Construction (David Macaulay, HMH Books for Young Readers, 1983)

THEMES SIMILAIRES


Retour de Les Maison Romaines à la Page d'Accueil


Nouveaux Commentaires

Si vous voulez corriger cette page ou tout simplement laisser un commentaire, s'il vous plaît faîtes-le dans la boite ci-dessous.