La Religion Romaine



Les origines de la religion romaine

La religion romaine était une religion polythéiste fortement influencée par la religion de la Grèce antique et par la religion étrusque. Chaque Dieu avait une fonction. Par exemple, Apollon était le dieu de la guérison, Jupiter incarnait la règle, etc. Il y avait beaucoup de dieux et même les divinités étrangères des provinces étaient respectées et intégrées dans la religion romaine. Parce qu'il y avait tant de divinités, il existait une grande tolérance religieuse et il y avait peu de conflits religieux, les seules exceptions étant les conflits avec la religion juive (qui était strictement monothéiste) et plus tard avec la religion chrétienne. Il est à noter que, malgré la tolérance religieuse de Rome, rejeter ouvertement la religion de l'Etat était consideré comme une trahison et était même punissable par la mort.

A Rome il n'y avait aucune séparation de l'Église et de l'État. Le deuxième roi romain, Numa Pompilius, créa les principales institutions religieuses de Rome et organisait toutes les cérémonies religieuses lui-même. Le sacerdoce était habituellement constitué de membres de la classe supérieure qui avaient aussi des postes importants au gouvernement. C'était comme si aujourd'hui le président d'un état ou un représentant de haut rang du gouvernement assumait aussi le role de pape! Par exemple, Jules César était le Pontifex Maximus qui était la position la plus élevée dans la religion romaine antique. Pendant l'Empire, les vœux publics étaient faits par l'empereur lui-même.

isis temple pompei

Le temple d'Isis à Pompei
(The Ancient City, Connolly, Hazel)

La nature de la religion romaine

La religion romaine était principalement basée sur le respect des rites et des traditions plutôt que fondée sur la foi. Elle était aussi basée sur le respect des coutumes des ancêtres (mos maiorum) et constituait à rendre aux dieux par la prière, des rituels et des sacrifices. En rendant aux dieux par le sacrifice, les Romains pensaient obtenir la faveur des dieux. C'était le principe de la do ut des. La prière était également très importante. Un sacrifice ne pouvait pas être réalisé sans la prière. Il y avait des mots exacts qui devaient être lus et diverses prières en fonction de la divinité invoquée. Même les prières privées à la maison devaient être récitées mot pour mot. Les rituels devaient également être adoptés de façon très précise. Si une erreur était faite, le rituel ou l'ensemble du festival devraient être recommencé du début. Les temples étaient construits à des endroits sacrés ou alors ils étaient construits pour commémorer un événement ou une victoire (et pour remercier un dieu spécifique pour que cette victoire). Les temples avaient une chambre principale (une cella) avec une image ou une statue du dieu à qui le temple était dédié. Il y avait un petit autel pour l'encens ou les libations (le déversement de liquides tels que l'huile d'olive). Les temples pouvaient aussi contenir des œuvres ou des trésors (de l'or) pillés durant les guerres et dédié à un dieu particulier. Il y avait aussi un plus grand autel extérieur utilisé pour les sacrifices d'animaux.

La religion faisait partie de la vie quotidienne pour le citoyen romain moyen. Chaque maison avait un sanctuaire devant lequel la famille priait ou faisait des offrandes ou des libations. Il y avait aussi des sanctuaires de quartier où les gens allaient prier et il y avait des lieux sacrés dans la ville et dans la campagne. Le calendrier romain avait un grand nombre de fêtes religieuses: il y avait environ 40 fêtes religieuses par an, avec des festivals qui duraient parfois plusieurs jours! Par exemple, le compitalia était un festival en l'honneur des lares compitales qui étaient les divinités domestiques du carrefour (compitum en latin, signifie "un carrefour"). Chaque ménage devrait placer une statue de la déesse Mania devant sa porte, accrocher des figures humaines faites de laine à sa porte (de manière à satisfaire la déesse et les lares) et offrir des sacrifices aux endroits où deux routes se rencontrent. Ces sacrifices se consistaient souvent de gâteaux au miel.

vestal virgins raoux

Les Vestales - Jean Raoux (1727)

Il y avait de nombreux types de prêtres. Les augures pratiquaient l'augure c'est-à-dire qu'ils lisaient la volonté des dieux. Par exemple, ils étudiaient le vol des oiseaux (si les oiseaux volaient en groupe ou séparés), les sons qu'ils émettaient pour interpréter la volonté des dieux. Les augures influencaient les Romains ordinaires ou les fonctionnaires publics de haut niveau, même sur des questions de guerre et de commerce. Le pontife (pontifex ) était membre du plus célèbre collège de prêtres qu'on nommait le Collège Des Pontifes.

Les femmes participaient également à des activités religieuses séparées et certains rituels ne pouvaient être effectués que par des femmes. Les Vestales était un sacerdoce composé de six femmes qui dura pendant des siècles. Ces femmes étaient dévouées à la déesse Vesta, la déesse du foyer de l'État romain et de sa flamme vitale. Les Vestales avaient un statut public élevé, des privilèges et une influence politique importante. Contrairement aux prêtres masculins, les Vestales ne pouvaient pas se marier ou avoir des enfants et devaient rester vierge pour la vie. Si une Vestale perdait sa virginité, elle perdrait aussi son statut sacré et était enterrée vivante.

Puisque la religion romaine était basée sur le respect de tant de traditions, les membres de la classe supérieure considéraient la religion comme une source d'ordre social. La religion romaine était aussi ce qui unissait les Romains et leur donnait leur identité romaine.




Différences intéressantes entre la religion romaine et la religion de nos jours
  • De nos jours, la plupart des religions sont monothéistes, la religion romaine était polythéiste.
  • Il y avait un grand nombre de dieux, les dieux étrangers étaient tolérés et des sanctuaires étaient même construits pour eux.
  • Les fonctionnaires de haut niveau occupaient aussi des postes dans le sacerdoce.
  • La religion romaine était basée sur le respect des rites et des traditions plus que purement sur la foi.
  • La religion romaine constituait une partie intégrante de l'identité romaine.


Retour de La Religion Romaine à la Page d'Accueil

Nouveaux Commentaires

Si vous voulez corriger cette page ou tout simplement laisser un commentaire, s'il vous plaît faîtes-le dans la boite ci-dessous.
us flag french flag




roman cuisine cover small



buy ancient roman coins