Critique du film Spartacus

Critique du film Spartacus (1960)

Spartacus est un film de 1960 sur la Troisième Guerre Servile au 1er siècle avant J.C. (73-71 avant J.C.), une majeure révolte d'esclaves dirigée par un homme appelé Spartacus. Le film contient des personnages historiques réels tels que Crassus (joué par Laurence Oliver) qui était l'homme le plus riche de Rome et qui est aussi considéré comme l'homme le plus riche de tous les temps, Jules César (joué par John Gavin) lorsqu'il était jeune et bien sûr Spartacus (joué par Kirk Douglas).

Le film nous montre le monde de l'esclavage dans l'antiquité. Il commence avec le marchand d'esclaves Lentulus Batiatus (joué par Peter Ustinov), également un véritable personnage historique, qui cherche à acheter des esclaves dans une mine romaine. Le film nous donne un aperçu des conditions de travail difficiles auxquelles les esclaves étaient soumis dans ces mines. Le film passe ensuite à l'école de gladiateurs où les esclaves sont formés pour devenir gladiateurs. Une émeute éclate à l'école et les esclaves s'échappent et forment plus tard une armée de gladiateurs.

À un certain point dans le film, on voit le Sénat romain où les sénateurs sont alarmés par les progrès de Spartacus et ses plusieurs victoires contre les armées romaines. À un autre moment, on voit un bain romain où Crassus et le jeune César discutent de la menace de cette armée d'esclaves. Plus tard on voit aussi la splendide villa de Crassus. Tout au long du film, il y a des vues incroyables de la ville de Rome et du Forum romain. Les effets spéciaux sont vraiment bons pour un film des années 60!

spartacus 1960

Varinia dans la Voie Appienne montrant à Spartacus son fils

Finalement, le Sénat romain donne les pleins pouvoirs à Crassus afin de vaincre l'armée de Spartacus. Le film nous montre une grande bataille et l'organisation incroyable et l'efficacité de l'armée romaine.

A la fin du film, le marchand d'esclaves Lentulus Batiatus cherche à acheter de nouveaux esclaves après la défaite de Spartacus. Puis une image incroyable: celle de milliers d'esclaves étant crucifiés dans la Voie Appienne et notamment Spartacus, ce qui s'est réellement passé en 71 avant J.C.. Le film se termine avec une scène touchante: la femme de Spartacus, Varinia, montre à Spartacus crucifié son fils et lui dit que son fils sera libre.

Dans l'ensemble, un film fantastique, fantastique en raison de sa précision historique, de ses effets spéciaux et de ses excellents acteurs (le choix des acteurs ne pouvait pas être mieux). Le film était extrêmement populaire dans les années 1960 et c'était le film le plus rentable d'Universal Studios jusqu'au début des années 70! Fait intéressant, le scénariste Dalton Trumbo avait été fiché (lors de la chasse aux sorcières dans les années 1950) et le président JFK mis fin à la liste noire après avoir vu le film.


Nouveaux Commentaires

Si vous voulez corriger cette page ou tout simplement laisser un commentaire, s'il vous plaît faîtes-le dans la boite ci-dessous.



Retour de Critique du film Spartacus (1960) à la Page d'Accueil