L'armement romain



La technologie avancée de l'armement romain donnait aux Romains un avantage sur le champ de bataille. Rome avait réussi à conquérir une grande partie de l'Europe, de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, en grande partie grâce à la supériorité de son armement. Pour illustrer cette supériorité, nous allons comparer l'équipement du légionnaire romain à celui du barbare, par exemple de Germanie. Au début du film Gladiator, on peut clairement voir la différence entre les deux: les Romains sont bien équipés, ils portent des casques et des gilets de protection, leurs ballistae lancent ce qui ressemble à des missiles enflammés. Bref, leur armement est bien supérieur à l'armement de basse qualité des barbares.

roman ballista movie gladiator

Des soldats romains et des ballistae dans le film Gladiator

L'armement des légionnaires

L'armement du légionnaire se composait de deux lances, d'un poignard et d'un glaive appelé le gladius. Le gladius était vraiment bien conçu. Contrairement à d'autres glaives, il était léger et sa lame était courte (environ 50 centimètres de long). Il était donc facile à manipuler, surtout à courte portée. De même pour la lance romaine (le pilum). Le pilum pouvait facilement pénétrer le bouclier de l'ennemi et il se pliait lors de l'impact, afin que l'ennemi ne puisse pas l'utiliser à nouveau contre les soldats romains. Son utilisation principale etait donc de rendre le bouclier de l'ennemi impossible à utiliser (pour l'ennemi, ne pas avoir de bouclier signifiait presque la mort garantie). Le légionnaire romain portait aussi un poignard appelé le pugio.

Le légionnaire portait aussi l'armure (lorica segmentata), le casque de métal (cassis) et un bouclier (scutum). Le casque était également bien conçu. Il avait des morceaux de métal autour des joues et des protections (contre les coups d'épée) au niveau du front et du cou. L'armure romaine (lorica segmentata) était constituée d'un chevauchement de bandes de fer, qui étaient rattachées à des crochets qui étaient à leur tour rattachés à des sangles en cuir verticales. L'armure avait aussi des plaques de métal devant et au niveau du dos juste au-dessous du cou et des plaques en métal courbées au niveau des épaules. La lorica segmentata permettait au légionnaire romain d'être flexible tout en étant capable de résister à des coups d'épée très forts. Il y avait aussi d'autres types d'armure qui étaient utilisés, tels que l'armure de mailles (lorica hamata) et l'armure d'ecailles lorica squamata.

La ballista

La ballista était une arme romaine impressionnante. C'était une arme qui à la fois impressionnait et terrifiait les tribus barbares quand elle était utilisée pour lancer des projectiles à distance (par exemple par Cesar en Gaule et en Grande-Bretagne). Le mot ballista vient du mot grec βαλλίστρα et du verbe grec βάλλω qui signifie "je jette". En fait, les origines de la ballista proviennent de la Grèce, mais sa technologie fut améliorée par les Romains.

La ballista des Grecs ressemblait à une arbalète géante tandis que celle des Romains utilisait une technologie beaucoup plus avancée. La ballista romaine était composée de deux leviers avec des ressorts de torsion (composés de cheveux ou de tendons) qui lancaient des projectiles à une vitesse très élevée. Les projectiles étaient initialement de simples fléchettes en plomb de façon à être lourdes ou des pierres sphériques qui pouvaient varier en taille. Les ingénieurs romains essayaient constamment d'améliorer la conception et la technologie de la ballista et les ballistae des périodes ultérieures de l'empire romain étaient beaucoup plus puissantes et avancées (par exemple, elles étaient en mesure d'ajuster avec précision la puissance de chaque ressort de torsion et prenaient en compte la direction du vent).

La ballista etait une arme très précise, les soldats ennemis pouvait être ciblés et éliminés à distance. Elle pouvait même pénétrer une armure. Sa portée maximale était d'environ 500 mètres, mais sa précision était meilleure à courte portée. Les ballistae eurent plus tard une portée de plus de 1200 mètres! La ballista était utilisée aussi bien à la mer que sur terre.

Il y avait aussi une version réduite de la ballista qui s'appelait la manuballistra (qu'on appelait la cheiroballistra dans l'Empire romain d'Orient). Il y avait aussi le scorpio qui était comme une arme précise de sniper (utilisée pendant la Seconde Guerre Punique). Il y avait aussi la carroballista qui était la version à roues de l'arme.

roman onager

L'onagre romaine

L'onagre romaine

L'onagre était une catapulte romaine qui était principalement utilisée en tant qu'arme de siège afin de détruire les murs et les fortifications de la ville. Tout comme la ballista, l'onagre avait des cordes de torsion en babiche. L'onagre était constituée d'un grand cadre posé au sol et d'un cadre vertical à l'avant généralement en bois. Il y avait un gros bras au milieu qui contenait le projectile. Le bras était tiré vers le bas ce qui tordait les cordes de torsion. Les soldats tordaient les cordes encore plus ce qui stockait une grande quantité d'énergie. Il y avait aussi une fronde à l'extrémité du bras (et non une tasse comme au Moyen Age) ce qui ajoutait de la puissance au projectile. L'onagre était principalement utilisée pour lancer de grosses pierres souvent enflammées grâce à une substance combustible. Les Romains commencèrent à utiliser les catapultes au 3ème et 2ème siècle avant J.C. notamment contre la ville grecque de Syracuse, les Macédoniens, la ville de Sparte et aussi lors du siège romain de Carthage en 146 avant J.C..

Autres armes romaines intéressantes

Plumbata: vers la fin de l'Empire, les légionnaires romains portaient également la plumbata. La plumbata était une fléchette lourde qui était gardée derrière le bouclier (habituellement environ six de ces flechettes étaient gardées). Les Romains utilisaient aussi des lances-pierres pour lancer ces flechettes ce qui les rendaient aussi redoutables que les archers.

Arcus: l'arcus était un arc romain qui tirait le sagitta (une sorte de flèche). L'archer romain s'appelait le sagittarius. L'arc était fait de bois, de corne et de tendons qui étaient collés ensemble avec une colle de peau.

Tribulus: il était utilisé pour ralentir la progression des cavaleries (chevaux, éléphants ou même chameaux). Il était composé de quatre clous pointus avec un clou toujours orienté vers le haut. Il était également efficace contre des troupes.


Faits incroyables sur l'armement romain
  • Le gladius était une invention espagnole que les Romains découvrirent lors de la Seconde Guerre Punique. Le Général romain Scipion l'Africain l'adopta et équipa toutes ces légions de ce glaive.
  • Les Romains n'avaient guère de représentations ou de descriptions écrites de leurs armes, y compris de leurs catapultes et de leurs ballistae parce que ces armes avancées et leur technologie était considerées comme top secret.
  • Selon l'historien romain Tite-Live, 400 onagres et ballistae furent utilisée lors du siège romain de Carthage en 146 avant J.C..
  • L'onagre romaine était plus puissante que celle utilisée au Moyen Age qui avait une tasse à l'extrémité du bras à la place d'une une fronde.
  • Contrairement à ce que nous voyons dans de nombreuses images, les onagres n'avaient pas de roues. Elles étaient placées fermement au sol pour lancer des projectiles lourds.



Retour de L'armement Romain à la Page d'Accueil

Nouveaux Commentaires

Si vous voulez corriger cette page ou tout simplement laisser un commentaire, s'il vous plaît faîtes-le dans la boite ci-dessous.
us flag french flag




roman cuisine cover small



buy ancient roman coins